Archives pour la catégorie Autres

Premier essai de mis en oeuvre de plaques de SOLUMIX comme matériau d’isolation intérieure

Solumix

Le Solumix est un matériau innovant développé par SOLUMIX, une jeune start up de Limoges.Constitué de chaux, il est isolant, pare-feu, relativement léger. Cet article décrit un essai réalisé afin d’évaluer l’intérêt de ce matériau pour l’isolation intérieure (ITI). En effet, la jeune société doit décider si elle veut engager les ressources nécessaires pour obtenir les certifications nécessaires à la commercialisation du matériau pour cet usage. Un grand merci à Ecolodève qui a contribué à ce travail !

Résumé

Le matériau est facile et rapide à découper, à poser et à mettre en oeuvre.Le collage par plots à l’aide de colle pour complexe isolant (proche du « MAP ») paraît fonctionnel, mais est insuffisant par lui-même, comme pour les autres plaques épaisses d’isolant. La fixation par des systèmes chevilles/vis/rondelle adaptées est nécessaire. Les chevilles métalliques ont fendu certaines plaques car il a fallu forcer les rondelles dans le matériau pour enfoncer la tête des spits, il faudra donc s’orienter vers des solutinos habituellement utilisées en ITE, disposant de larges rondelles de maintien en matériau légèrement souple. Les plaques ont soulevé l’intérêt d’un intervenant en ITE, car moins friable et fragile que le Multipor. La préparation du support est un point nécessaire qui a été testé préalablement, et pour l’essai sur mur les plaques ont simplement été humidifiées à l’éponge . Les essais d’enduisage à la chaux n’ont pas encore été réalisés. Le matériau est réellement prometteur pour l’ITI.

Les essais

Des plaques de 42cmx60cm en 8 cm d’épaisseur ont été préparées par l’équipe de SOLUMIX, puis expédiées chez ECOLODEVE.

DSC_0714

Arrivée des Plaques de SOLUMIX chez ECOLODEVE. Le transporteur est accueilli par Marc et Sébastien.

DSC_0715

Les plaques ont été mises en palette avec soin

DSC_0718

La palette n’est pas très lourde mais le chariot élévateur reste le plus indiqué pour le déchargement

DSC_0716

ECOLODEVE distribue des matériaux écologiques pour l’habitat et anime activement un réseau d’acteurs locaux qui partage ses valeurs

DSC_0722

La palette est déballée

Lors du déballage de la palette, il ressort que toutes les plaques sauf une sont en bon état. Ce point a été le premier regardé par l’équipe d’Ecolodève, qui a en tête que la friabilité est l’inconvénient le plus visible des matériaux minéraux isolants en plaques. L’équipe avait travaillé avec du Multipor. Un intervenant de l’ITE présent sur place trouve le SOLUMIX plus résistant et moins friable que le Multipor, et se montre intéressé. Il existe différentes versions du SOLUMIX, qui correspondent à des compromis différents entre densité (et donc solidité) et pouvoir isolant. Les plaques reçues ont un lambda proche de celui de la laine de verre, donc très isolant.

L’essai sur chantier a consisté à mettre en oeuvre des plaques sur un mur intérieur, après avoir testé différentes configurations pour la fixation. L’essai a été effectué sur le projet de construction écologique de Compagnons de Gaïa à Lunas, sur la face intérieure d’un mur enterré en parpaings de ciment. Ce type de surface brute est parfaitement adapté au collage par plots. Le collage par plot et la fixation par vis et rondelles est le mode de fixation qui a été retenu. Le collage par plots permet de rattraper toute irrégularité éventuelle du mur et de positionner rapidement les plaques, puis de les maintenir définitivement dans la position donnée. La fixation par vis et rondelles permet d’assurer la solidité mécanique du montage, chaque plaque étant ainsi solidement maintenue par les rondelles sur le mur.

 

L’humidification des supports est un point important de la préparation. En effet, si une surface « boit » trop, les plots ne peuvent y adhérer et le collage est de mauvaise qualité. C’est vrai aussi pour l’enduit. Ce point est à surveiller avec un matériau poreux comme le Solumix. Un essai préalable a donc été réalisé pour tester et croiser différents types de préparation et de matériau pour les plots. 3 produits ont été testé, chacun à la fois comme matériau pour les plots de collage et comme produit ajouté en quantité modérée à l’eau de mouillage des plaques

Les trois matériaux testés pour les plots et pour l'humidification

Les trois matériaux testés pour les plots et pour l’humidification: la colle pour complexe isolant (type MAP universel), de l’enduit fermacell (type plâtre), et du mortier bâtard (mélange chaux ciment). Il est à regretter que le mortier pour Multipor n’a pas pu être testé.

Les combinaisons produits/préparation ont été testées sur une plaque. Il en ressort que les préparations influent peu sur le résultat, la préparation de l’essai sera une simple humidification. Toutefois de tels essais mériteraient d’être approfondis.

DSC_0780

En ligne, 3 types de préparation du support, et en colonne 3 matériaux. Donc 9 configurations testées.

Pour ce qui concerne le matériaux des plots, le mortier batârd a donné des résultats mitigés. Etant donné le caractère universel de la colle pour isolant et ses résultats satisfaisants, c’est ce produit qui a été utilisé pour les essais sur mur.

DSC_0813

Mur d’essai en parpaings

Le mur d’essai étant largement enterré, il a été décidé que seule la partie à moins d’un mètre du sol serait couverte de plaques isolantes, de façon à bénéficier de l’inertie thermique du sol profond. L’objectif est de constituer une sorte « d’arche » d’isolant en saillie. Un plan est préparé, et les matériaux sont découpés.

DSC_0811

positionnement préalable des plaques découpées avant mise en oeuvre

La découpe des plaques est facile et rapide à la scie égoïne. Le résultat est propre…dès la deuxième plaque, car il faut faire attention de ne pas abîmer les angles découpés.

DSC_0809

La découpe est nette et facile

DSC_0812

Les plaques sont humidifiées à l’éponge

DSC_0818

Préparation de la pâte pour les plots de colle

DSC_0815

Avant de poser les plots et les plaques, des petits carrés de liège ont été posés sur le sol pour faire une rupture de capillarité

DSC_0820

pose des plots et positionnement des deux premières plaques découpées

Le positionnement des plaques est très facile grâce aux plots de colle.

DSC_0822

L’ensemble des plaques est positionné avec les plots de colle, et tient très bien seul malgré la forme en demi-arche. On peut passer à la fixation par spits et rondelles.

DSC_0826

Matériel utilisé pour la fixation par spits et rondelles. Les seules rondelles disponibles étaient en métal, des système de type ITE auraient été plus adaptés.

DSC_0827

Spit en cours de fixation. Un trou est creusé dans le béton, la cheville installée, puis le spit est frappé avec sa rondelle, qui vient plaquer la plaque sur le mur

DSC_0828

Les rondelles doivent être forcées à l’intérieur du matériau, jusqu’à ce que la tête du spit soit sous le plan de la surface devant être enduite.

DSC_0830

Ce forçage a provoqué quelques fissures, sans gravité mais révélatrice de l’inadaptation de ce type d’association spit/rondelle

DSC_0836

La tenue est parfaite et le mur pourra être enduit.

En conclusion, le matériau est prometteur et facile à poser, mais  il faudra recourir aux solutions de fixation par chevilles et rondelles de l’ITE.

 

Les Echos de l’Habitat 2014, le plein d’énergie

Comme chaque année, les Echos de l’Habitat ont rassemblé au bord du lac du Salagou celles et ceux qui s’intéressent à l’habitat écologique et à ses techniques. Cette année, le fil rouge était l’énergie. Les nombreux visiteurs ont pu découvrir et s’initier concrètement aux techniques et solutions durables pour construire, se chauffer ou produire son électricité. Le tout agrémenté d’une offre culinaire alléchante et d’une bonne dose d’esprit festif. Un lieu de partage unique ! 

100_5048

Cuisson au poële « rocket » et dégustation dans la yourte !

Ecolodève, organisateur  de la manifestation, à sollicité Compagnons de Gaïa pour animer un atelier et une conférence sur la petite installation photovoltaïque autonome. Les matériels et supports de démonstration, ainsi que les nombreux échanges, ont permis au public de découvrir à quel point ce type d’installation, simple et économique, est désormais à la portée du plus grand nombre.

100_5043

Le vieux lavoir du village sert de stand pour l’atelier de Compagnons de Gaia

Soleil et coups de soleil sont au rendez-vous. Et aussi des voisins passionnés et passionnants.  Des liens se créent, dont certains bien matériels car la petite installation photovoltaïque de Compagnons de Gaia alimente  ventilateur et lampe des ateliers voisins.

100_5046L’afficheur digital de Compagnons de Gaïa: le soleil aidant, il illustre pour le public comment l’électricité circule des panneaux vers la batterie et la lampe
100_5055

L’atelier de Christophe sur l’habitat bio-climatique

 

Ateliers voisins: l'énergie autonome, c'est aussi l'eau chaude solaire et le vent !

Ateliers voisins: l’énergie autonome, c’est aussi l’eau chaude solaire et le vent, avec une éolienne auto-construite !

Construction d'un poële "rocket", récup, paille et argile

Construction d’un poële « rocket », récup, paille et argile

100_5050

Enduit terre sur trame de roseau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Longue vie aux Echos de l’Habitat !